Comment faire un pansement infirmier et lequel choisir?

Au sein de notre cabinet, nous avons chacun plusieurs années d'exercice infirmier et pour avoir exercé dans bon nombre de services hospitaliers, nous sommes expérimentés pour prodiguer des soins infirmiers à domicile.

 

Pour chaque soin, vos injections sous cutanées, vos pansements ou autres, vous trouverez au sein de notre cabinet toutes les compétences nécessaires au bon déroulement de l'acte.

Doté d’un sens aigu de l’observation et d’une grande qualité d’écoute, nous mobilisons nos qualités humaines et relationnelles (empathie, discrétion, respect, honnêteté, douceur) pour construire avec vous une relation de confiance qui favorisera le diagnostic infirmier et le processus de soins.

Nous vous communiquons de manière claire et efficace l'évolution de la cicatrice ou de la plaie lors de la réfection de votre pansement ou pour tout autre soin.

Quelques pansements infirmiers utilisés par IPO

La réfection d'un pansement infirmier est un geste technique effectuée sur prescription médicale.

 

Voici quelques enseignements et l'idée générale qui pourront vous aider à comprendre la méthodologie d'une réfection de pansement.

Il consiste au nettoyage/désinfection et au recouvrement de la plaie par un dispositif cutané dans de bonnes conditions pour une cicatrisation rapide et éviter tout risque infectieux. 

Il faut choisir d'utiliser des sets de pansements à usage unique disponibles en pharmacie et prescrits au préalable par votre médecin ou votre infirmière à domicile.

Il faut s'assurer que les précautions d'hygiène soient respectées, que l'environnement est propre (lavage des mains, plan de travail, hygiène corporelle "de la zone à soigner" du patient, fenêtres fermées afin d'éviter les courants d'air).

Les sets de pansement stériles sont à usage unique donc ils ne seront pas réutilisés pour des soins stériles lors d'une série de réfection de pansement ou pour un autre patient.

Commencer par retirer le pansement en place à l'aide de gants à usage unique qui seront retirés et jetés aussitôt après.

Poursuivre muni de pinces incluses dans le set de pansement ou de gants .

Le nettoyage de la plaie se fera du plus propre au moins propre (nettoyage en escargot) afin de ne jamais revenir avec le même tampon ou bien commencer par la "zone centrale" puis la "zone périphérique" sur une plaie post-opératoire.

Les produits à utiliser respecteront l'ordonnance prescrite pour ce soin.

Communément, nous utiliserons des antiseptiques ou du sérum physiologique sur des plaies simples ou post-opératoires.

Les plaies plus complexes type escarres ou ulcères guériront avec des pansements occlusifs, en maintenant le milieu humide.

Ce type de plaie ne nécessitera pas l'utilisation d'antiseptique et pourra être au préalable nettoyé à l'eau courant et au savon sous la douche. Il sera conseillé de veiller à une température relativement tiède pour éviter les sursauts et les douleurs. 

 

Plaies aiguës / Plaies chroniques 

Les plaies aiguës ont pour cause les brûlures, les morsures, les coupures, les plaies suturées (ou pas) post-chirurgicales, les greffes...

On parlera de plaies chroniques lorsque les temps de cicatrisation ne seront pas atteints aux environs des 4 à 6 semaines, pour les plus courants les ulcères et les escarres.

La plupart des pansements sont spécifiques et destinés à favoriser la cicatrisation en milieu humide. Le maintien du milieu humide est capital, croire que l'on doit laisser une plaie à l'air ou la laisser dessécher est une fausse idée et une erreur.

 

 

Les principales familles utilisés pour les pansements par infirmiers 

- Les hydrocolloïdes sont des plaques adhésives fines ou épaisses contenant un agent soluble dans l'eau et qui servira à maintenir un milieu chaud et humide par l'intermédiaire d'un gel qui se forme au contact de la plaie tout en absorbant les exsudats. Ne jamais appliquer sur une plaie infectée.

- Les hydrocellulaires ressemblent à des mousses qui serviront à absorber par capillarité les exsudats de la plaie toujours en maintenant un milieu chaud et humide. Pansement préféré sur des plaies abondantes ou inflammatoires.

- Les alginates sont présentées sous forme de plaques ou de mèches. A base d'algues, ils sont utilisés pour leurs propriétés hémostatiques en cas d'hémorragie mais aussi pour leurs propriétés absorbantes en cas de plaie exsudative et infectée. Toujours utiliser sur des plaies humides. Du sérum physiologique (ions sodium) pourra être utilisé afin d'activer le processus absorbant et antibactérien.

- Les pansements gras  et interfaces sont des support imprégnés de substance grasse visant à protéger la plaie aussi bien aiguë que chronique en voie d'épidermisation (dernier stade de la reconstruction de l'épiderme) , de greffe ou de brûlure. Peut être aussi utilisé pour favoriser le drainage vers un pansement secondaire type compresse. (faible capacité de drainage)

- Les hydrogels sont des gels, des plaques, des compresses, composées d'eau qui hydrateront les plaies, qui ramolliront les nécroses, et qui faciliteront la détersion mécanique. Sur des plaies sèches peu exsudatives, plaies nécrotiques ou fibrineuses.

- Les charbons sont des tissus de charbon actif parfois associés à une compresse absorbante pour le drainage des exsudats qui vont absorber de nombreux composés dont les bactéries et odeurs donc sur des plaies mal odorantes et peu exsudsatives.

- Les pansements à l'Argent (Ag+) auront une actions antibactérienne. A appliquer directement sur la plaie et à surveiller quotidiennement.

generalement les temps a respecter sont :

1. Détersion de la plaie à l'aide d'un savon (antiseptique).

2. Rincer à l'eau ou au sérum physiologique.

3. Séchage.

4. Antisepsie 

 

Ces temps peuvent varier en fonction de la plaie ou du protocole instauré par le médecin.

Pansement pour plaie seche ou exsudative?

Sur une plaie sèche, le choix se portera sur un pansement pour hydrater.

Sur une plaie exsudative, il faudra un pansement absorbant.

L'objectif est de maintenir un milieu humide favorable à la cicatrisation grâce à un pansement adapté et non laisser sécher une plaie à l'air.

En fonction de l'évolution de la plaie, votre infirmière saura vous expliquer les choix de pansement à commander à la pharmacie.

autre type de plaie

Suite au retrait d'un kyste ou d'un abcès volumineux, votre chirurgien aura prescrit un pansement avec méchage.

En complément des principes généraux pour pratiquer la réfection d'un pansement, l'orifice bien visible, votre infirmière utilisera (sur prescription médicale) des mèches à déposer dans la cavité afin d'empêcher la cicatrisation de cette plaie relativement profonde avant que le tissu épidermique ne se soit refermé.

La mèche pourra aussi permettre un drainage.

Un pansement secondaire sera appliqué.

Soin quotidien.



Suite à l'acquisition de nos diplômes d'Etat, nous avons acquis l'expérience des soins et de l'écoute.

"Les savoirs d’expérience sont acquis à l’occasion d’une démarche mentale. Ces savoirs laissent des traces et s’enrichissent avec le temps et la multiplicité des situations vécues."

Margot Phaneuf, inf., Ph.D. Décembre 2011 Infiressources