· 

5 règles d'or pour un changement de pansement post-opératoire

changement de pansement post opératoire

Après une intervention chirurgicale, les plaies opératoires nécessitent un soin tout particulier pour guérir rapidement et correctement.

Aussi, il est nécessaire pour le patient comme pour les soignants en charge, de veiller à respecter des règles d’hygiène strictes.

Une fois de retour à la maison après l’opération, le patient et le soignant s’engagent à respecter 5 règles d’or pour un changement de pansement post-opératoire réussi !

 

Il est en général pris en charge par un infirmier à domicile pour assurer les soins.

 

Travailler dans un environnement sain

 

Règle numéro 1 concernant le soin des plaies chirurgicales : un environnement propre et des mains désinfectées à l’aide d’une solution hydro-alcoolique ou de savon. Les mains doivent être bien sèches et dépourvues de bijoux pour pouvoir s’occuper de la plaie en toute sécurité.

En effet, le grand défi du changement de pansement post-opératoire consiste à protéger les plaies des micro-organismes et des microbes susceptibles de causer une infection.

Il conviendra de se laver les mains une nouvelle fois après le changement de pansement et de jeter toutes les fournitures utilisées.

 

Bien nettoyer la plaie

 

Dans un premier temps, une plaie postopératoire, du fait de sa sensibilité, peut être nettoyée délicatement à l’eau. Le but est de ne pas toucher les points de suture encore fragiles qui peuvent sauter s’ils sont trop sollicités.

Autrement, on préconise aussi la détersion des plaies au moyen d’une gaze imbibée de sérum physiologique stérile à 0,9% les premiers jours suivant l’opération.

 

Éliminer les risques d’infection

 

Désinfecter la plaie est primordial afin de limiter voire d’éliminer entièrement les risques d’infection.

Ainsi, la plaie post-opératoire doit être à la fois nettoyée à l’eau tous les jours et bien désinfectée au moyen d’un antiseptique adapté. Il s’agit pour le soignant d’empêcher les agents toxiques de pénétrer dans la plaie chirurgicale.

 

Faire preuve d’observation et de vigilance

 

Parce que la plaie évolue au cours du processus de guérison, elle change d’aspect.

Aussi, il est primordial de bien l’examiner à chaque changement de pansement et de vérifier qu’il n’y a ni rougeur, ni enflure, ni saignement anormal ou assèchement.

Une plaie saine guérit petit à petit et ne présente pas d’inflammation, de douleur ou de liquide exsudé.

Elle rapetisse petit à petit et de jour en jour, suite un peu moins. Si un patient change ses pansements post-opératoires lui même et qu’il vient à remarquer un signe alarmant, il doit faire appel à l’infirmier en charge de son suivi.

 

Respecter le protocole de changement

 

La fréquence de changement du pansement post-opératoire se fera d’abord tous les jours ou toutes les 48H puis de manière espacée.

  1. Le processus se déroule comme suit :
  2. Ablation de l’ancien pansement
  3. Nettoyage de la plaie chirurgicale
  4. Désinfection de la plaie
  5. Réfection du pansement

L’infirmier seul peut déterminer la fréquence du changement des pansements une fois que la plaie commence à évoluer.

Pour tous vos soins sous-cutanés et changements de pansements dans le 16ème arrondissement, vous pouvez faire appel à l’équipe Infirmiers Paris Ouest afin de garantir votre sérénité et votre confort.

 

Appelez-nous au 01 56 26 60 89 pour plus d’informations ou prenez rendez-vous en 2minutes. Vous pouvez aussi effectuer votre demande de soins par SMS au 07 61 53 17 27 à toutes heures.