· 

Faire suivre sa chimiothérapie par un infirmier pour prévenir les risques

Une chimiothérapie, qu’elle soit effectuée à domicile ou dans le cadre d’un hôpital, nécessite un accompagnement adapté. Un infirmier diplômé d’État (IDE) sera souvent le mieux à même d’effectuer votre suivi à votre domicile. 

Que fait un infirmier dans le cadre d’une chimiothérapie ?

L’infirmier a pour mission la surveillance des malades et l’administration des traitements prescrits par le médecin. Il n’est donc pas le premier personnel de santé que vous allez rencontrer lors de votre parcours, mais vous aurez ensuite à le rencontrer régulièrement. 

Informé de votre protocole de soins, il vérifie à la fois que vous prenez les traitements qui vous ont été donnés et que vous y réagissez bien. Il s’occupe aussi des éventuelles injections et de la surveillance de votre cathéter appelé aussi PAC ou chambre implantable.

L’infirmier constitue le lien entre vous et l’ensemble du personnel soignant. C’est lui qui fera remonter vos éventuels soucis et qui vous aidera à les soulager en appliquant les recommandations des médecins. 

 

Quels sont les risques liés à la chimiothérapie ?

Une chimiothérapie peut provoquer de nombreux effets secondaires. Le traitement s’attaque en effet autant à vos cellules saines qu’à vos cellules cancéreuses. Il faut savoir que les réactions ne sont pas systématiques, et qu’elles restent souvent temporaires. 

Les nausées et les vomissements qui étaient auparavant très fréquents sont aujourd’hui diminués grâce à l’action préventive des anti-émétiques. Si ces symptômes apparaissent lors de la chimiothérapie, votre infirmier peut aussi vous accompagner dans la pratique d’exercices de relaxation. Ces derniers présentent un véritable effet positif sur le suivi de nombreux patients. 

Outre le suivi médicamenteux, un infirmier sera également à même de conseiller une alimentation adaptée aux réactions de chacun. 

Vous pourrez aussi faire face à une chute de cheveux ou à des saignements des gencives. Par ailleurs, des prises de sang régulières sont nécessaires pour vérifier le taux des globules blancs et rouges, comme des plaquettes. Des douleurs osseuses peuvent en effet apparaître, tout comme une plus grande sensibilité aux infections. Ces dernières, comme la fatigue, doivent systématiquement être signalées à l’infirmier en charge des soins. 

 

Dans quel cadre intervient un infirmier ?

L’infirmier en charge de votre suivi peut aussi bien travailler en hôpital qu’en libéra.

Si vous êtes traité par un cathéter intraveineux, il doit être recouvert d’un nouveau pansement stérile chaque semaine lors de l’utilisation de la chambre implantable ou PAC. Autant d’opérations qui seront effectuées en priorité par un infirmier.

Dans le cas d’une chambre implantable, c’est encore un infirmier qui réalisera les perfusions d'alimentation et d'hydratation. 

Enfin, le passage régulier d’un infirmier permet de vérifier que le traitement se déroule correctement, et que les éventuels effets secondaires sont jugulés. Ces visites rompent l’isolement face à la maladie et permettent de réagir rapidement pour améliorer le bien-être d’un patient.